Vague

Et puis la mélancolie revient se loger là, au fond de ma tristesse et de mes entrailles, comme une vague paraît se retirer, mais reflue invariablement contre la jetée. Texte : Julie Stern Photo : Leo Otero

Mer amère

Vague indigo rosé bleu azuré Palette confondue où le soleil abdique Les flots ondulent en cristaux argentés Léchant les bords océaniques C’est alors qu’un relent de ressac D’humaines immondices en vrac Dévoile au promeneur solitaire Les sinistres entrailles de la mer

Le bel an

Ville nouvelle, perdition, émerveillement. Dans x mois : cette langue sera intelligible, ces rues seront les miennes ? Contempler l’éphémérité de la nouveauté et l’embrasser. Opportunité de liquider le passif passé et forger une perfide falsification à l’âme torturée. Perdre moins de temps à sonder les bas fonds de mon esprit, passer plus de temps à transformer.… Lire la suite Le bel an

Insomnie

Un sommeil comme une aile de papillon Une plume posée sur un rocher Je pars en fumée pour le toucher Puisque tout devient brouillon Mon âme s’écroule dans cette mélodie Les dissonants lancinants non-dits Le rendent inaccessible Malgré des songes tangibles Le corps en fumée Les images mêlées reprennent réalité Je vide les débris de… Lire la suite Insomnie